Fabrication

Voici différentes techniques et différents modèles parmi lesquels vous trouverez surement votre inspiration.
Vous pouvez laisser vos commentaires en bas de la page.

Ce qu’il faut savoir avant de choisir son modèle, c’est qu’il faut bien dimensionner la taille de son lombricomposteur (taille des bacs) en fonction de sa production de déchets.
S’il les bacs sont trop petits, il vous faudra en ajouter beaucoup, ce qui n’est pas pratique, s’il est trop grand, vous ne remplirez pas les bacs et les vers vont s’épuiser (voir ce message).Le site www.compostage.info propose différents schémas de réalisation.

Des lombricomposteurs en bacs en plastique :
petit denis  petit denis 2

2 grands classiques : le “petit Denis” et le “Denis”.
Vous pourrez le moduler avec des bacs de hauteur différentes.

 

Des lombricomposteurs en bacs en polystyrène (récupérés chez le poissonnier) :
Modèle simple présenté par l’association “Worgamic”


Une variante en polystyrène avec un écoulement du compost dans un bac de récolte :
(Dans cette vidéo, les données sur le lombricompostage ne sont pas exactes, mais cela n’enlève rien à la méthode de fabrication)

Un autre type de lombricomposteur, pour les bricoleurs et passionnés :
La vidéo est en anglais, mais les images parlent d’elles-même.
Merci à Cyrille pour le lien.

 

Si vous voulez proposer un autre modèle, montrer vos réalisations, n’hésitez pas à me contacter ou à laisser des commentaires ci-dessous pour enrichir le site !

 

vermicompostage; vermicomposteur;  lombricompost; vers de compost; vermicompost; lombricompostage; lombricomposteur; eseinia; Eisenia; foetida; andrei

Une réflexion sur “Fabrication” Plural: 20 les pensées de “Fabrication

  1. Bonjour
    je suis prof et je participe avec mes élèves du collège à une étude de sciences participatives qui s’appelle “L’observatoire des vers de terre”. Cette année, je voulais démarrer un lombricomposteur en classe pour pouvoir observer les “bêtes” tout au long de l’année.
    Mais j’avais 0€ de budget pour l’achat alors je m’organise : j’ai récupéré beaucoup de seaux opaques chez mon frangin qui est boulanger (votre boulanger en a surement aussi…).
    Comme l’espace entre deux seaux empilés me paraissait insuffisant, j’ai découpé le “collier” d’un seau sur deux de façon à avoir environ 6cm entre les deux fonds. Puis perceuse et suite de façon classique.
    Voilà pour ceux qui n’ont pas envie d’investir dans les bacs.

  2. Bonjour à toutes et à tous,

    Cela fait 6 mois que j’ai démarré mon vermicompost (et oui pas lombricompost cars ce ne sont pas des lombrics.. !), je voulais juste dire pas besoin d’avoir plusieurs étages… J’ai fabriqué le mien à base de bacs plastiques (leroy merlin) mais au final en “mono bac” c’est aussi bien et beaucoup moins prise de tête… j’ai rencontré une donneuse de vers qui m’a affirmé la même chose, ne vous embêtez pas avec plusieurs étages, petit conseil : achetez ou récupérez une boîte à outils opaque, de 30 à 40L suivant vos besoin, percez une 20aine de petits trous sur le couvercle, une dizaine en dessous, installez votre composteur dans la cave ou au sous sol ou garage, surélevé, sur 2 briques par ex, et un petit récipient en dessous… moi je ne récolte presque pas de “thé” de vers”, et c’est bon signe car ceux qui en récolte beaucoup c’est que leur compost est trop lessivé, humide…
    Voilà mes conseils, bcp + simple comme cela !

    Bien à vous et bon vermicompostage !

  3. Bonjour,
    Une fois que l’on a construit son lombricomposteur en polystyrène, pouvez vous me donner les étapes précises pour le démarrer? Par exemple que mettre dans le bac du haut au début? Juste les vers avec les déchets ou il faut faire une litière (quels sont les composants) et mettre du papier sur les grilles?
    Si vous pouvez m’éclaircir ce serait génial
    Merci d’avance
    Cordialement

  4. Bonjour,
    Concernant les boîtes en polystyrène, avez vous d’autres idées pour s’en procurer autre part que chez le poissonnier? Possibilité de les acheter?
    Merci
    Cordialement

  5. Bonjour,
    J’aimerais construire un lombricomposteur avec des boite en polystyrène récupéré chez un poissonnier, es ce que certains d’entre vous ont déjà fait cette méthode?

    1. Bonjour,
      La fabrication est simple et demande peu d’outils.
      Pensez à bien fermer les trous avec un morceau de polystyrène et selon la méthode de fabrication choisie (gros trous + grillage ou petits trous au fond) le système fonctionne très bien.

      1. Merci pour votre réponse.
        Je me demandais juste, une fois les bacs récupérés, ils doivent sentir le poisson, avez vous une méthode efficace pour nettoyer le polystyrène?

        1. Il faut simplement les nettoyer à l’eau savoneuse puis les laisser s’aérer quelques jours en extérieur si possible. Ainsi l’odeur va disparaitre.

  6. Bonjour

    J’ai fabriqué mon lombricompost, avec les boites de la “grande surface suédoise”, il a très bien fonctionné de avril à Aout. Mais maintenant, j’ai l’impression qu’il y a beaucoup moins de vers qu’avant! Pourtant ils n’essayent pas de sortir, je ne sais pas ou ils sont! et la décomposition est beaucoup plus lente (trop d’apport par rapport au rythme de dégradation, je n’ai plus de place dans les bacs!).

    Quelqu’un aurait-il une explication?

    Autres problèmes:

    Je n’ai pas l’impression que les vers circulent d’eux même entre les bacs: c’est moi qui les répartis là où il y a la nourriture…est ce normal?

    J’ai aujourd’hui un bac ou il n’y a plus du tout de vers, je pense qu’il est arrivé à un point de décomposition maximum, j’ai vu qu’il fallait tamiser le compost pour séparer la partie décomposée des résidus non décomposés. Cependant, n’ayant qu’un balcon et pour le moment, pas de plantation en cours, comment puis stocker le compost, sans altérer ses propriétés fertilisantes, jusqu’au printemps prochain?

    Merci d’avance pour votre aide!

    Sophie

    1. Bonjour,
      Difficile de répondre à vos questions sons plus de détails, d’information, photos…
      Consultez le forum, ce type de question y apparaît régulièrement. Vous trouverez sûrement vos réponses selon votre cas.
      Le lombricompost est prêt à être récolté au bout de 4 à 6 mois. Normalement, pas besoin de le tamiser.
      Le faire sécher un peu pour bien l’effriter à la rigueur.
      Vous pouvez le stocker dans un récipient aéré (seau percé, jardinière vide, ..)

  7. Bonjour,
    L’idée de Dorothée m’a séduit, après l’avoir fabriqué et mis en route depuis six mois, installé dans la cuisine, çà fonctionne.
    Pour le moment un seul bac rempli au trois quart, et régulièrement je récolte du thé.
    Mes plantes sont ravies, la différence est flagrante, elles sont épanouies.
    Je me suis mis au lombricomposteur pour plusieurs raisons et je ne regrette pas.
    Geste écolo, apports nutritifs pour les plantes très positif , éducatif pour les enfants.
    N’hésitez pas.

  8. Je suis vraiment très content de votre cite cette année enfin depuis décembre j’ai eu une dizaine de demande et chaque fois des personnes très motivée

    1. Bonjour,

      N’hésitez pas à demander votre désactivation temporaire (dans l’espace donateur) afin de ne pas être contacté inutilement (si vous ne pouvez pas fournir tout le monde).

      Pour info, il vaut mieux fournir plus de vers à moins de personnes que l’inverse.

      En tout cas merci pour votre participation au réseau de diffusion du lombricompostage !

      1. je commence aujourd’huit. j’habote en Italie – il n’y a pas de culture “bio” au niveau particuliers. j’attends des réponses des personnes que je voiens de contacter…espérons de recevoire quelques vre spour commenncer bien. Je n’ai pas les idées clairs sur “quel model de compostièer choisie, mais cela viendra. Pardonnez moi le erreures en francais. Merci!!! Flavio

    1. Super merci Dorothée ce lombricompost me donne très envi je vais m’y ateler prochainement. Est ce qu’il fonctionne toujours bien ?
      Encore merci du partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *